//
article
Critiques de mes nouvelles, Flocon rouge, Littérature

Belles critiques pour Flocon rouge

Virus

Virus

L’anthologie Virus parue chez Griffe d’encre ce mois d’octobre a déjà reçu trois critiques très positives. La première, sur le site Par delà les montagnes hallucinantes, parle de ma nouvelle Flocon rouge en ces termes :

quoteBloquer le vieillissement. Pouvoir vivre longtemps, peut-être éternellement, débarrassé de tout type de virus. Un rêve. Un rêve ? Vraiment ? Même quand le Vaccin a été injecté à une petite fille tout juste ado, bloquant ainsi sa croissance.. ? Et si le rêve, c’était finalement de pouvoir vieillir ? Voilà, une nouvelle claque. Oh ! Dans l’absolue l’idée pourrait être relativement simple. Mais ce qu’en fait David Osmay est magnifique. La narration est parfaite, et nous accroche tellement à la fatalité de ce qui arrive à cette fille que le dénouement – et quel dénouement ! – pourtant si évident quand on y repense ensuite, ouvre en grand les portes de l’espoir à toute personne qui subit le terne quotidien d’une vie de paria. J’aime. Voilà encore un auteur que je vais essayer de connaître un peu plus.

La seconde se retrouve sur le blog Les histoires de Lullaby. En voici un extrait, à propos de Flocon rouge toujours :

quote Dans un monde où l’on a pu trouver un remède à la vieillesse, car la science a découvert qu’un virus en était à l’origine, virus que tous portent à la naissance, vit une fillette de douze ans. Physiquement. Car, vaccinée par son père, elle n’a plus vieilli d’un pouce depuis plusieurs années. Or, voici qu’un nouveau virus fait son apparition. Qui n’atteint que les Vaccinés. Et leur redonne le poids des ans. Entre réflexion sur la quête d’immortalité et sur le fait d’être bloqué dans un corps immuable, un très beau texte qui rappelle tout l’intérêt de vivre au jour le jour, de voir le temps laisser ses marques. Délicat et sensible, un texte qui laisse son empreinte.

Enfin, la troisième se lit sur L’autre monde. Voici ce que l’on y trouve à propos de l’anthologie dans son ensemble :

quote Magali Duez a su mixer les talents et les influences en choisissant huit nouvelles bien différentes les unes des autres. Dans Virus on trouve donc une guerre ‘aviairicide’ aux résultats dévastateurs, un robot bien inquiet, une maladie fantasque, un appareil plus qu’encombrant, une solitude fort pesante, des enfants qui ne vieillissent pas, des clowns meurtris et meurtriers, et des stratégies politiques discutables.

Des textes drôles ou plus sérieux, de vrais questionnements idéologiques parfois (comme c’est souvent le cas pour les auteurs publiés chez Griffe d’Encre). On n’a pas le temps de s’ennuyer avec cette anthologie qui se lit d’un trait car sa variété fait clairement sa force.

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Belles critiques pour Flocon rouge

  1. Bravo ! Belles critiques en effet !

    Publié par earaneinfantasy | 01/11/2013, 16:26

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :